Curnonsky au XIXème siècle affirmait que « Trois fois par siècle, le Jasnières est le meilleur vin blanc du monde ».

Il est vrai que les vignes de ce coteau de la Vallée du Loir ont permis dans un terroir particulier de dégradation du tuffeau, l’élaboration d’exceptionnelles expressions du Chenin depuis des siècles.

C’est suite à ce constat, depuis notre installation en 1994, que nous remettons en question chaque année notre travail pour progresser vers l'alliance de la puissance, la pureté et la minéralité que peut offrir ce terroir d’argiles profondes riches en silex.

Naturellement, cette quête nous a amené à de plus en plus privilégier le travail et le respect du sol, d'où notre engagement vers la biodynamie.

 
Autre trésor de notre Vallée : des vignes centenaires de Pineau d’Aunis, cépage très ancien, ancêtre du Chenin. Après des vendanges manuelles, éraflées, une macération de 3 semaines à froid avec pigeages et un élevage de plusieurs mois, nous obtenons des vins rouges très particuliers alliant les fruits rouges et toute la palette des épices et particulièrement les poivres.

 

jasnires -lhomme-31-08-2006- 27 copie-100

Notre domaine les Maisons Rouges s'étend sur 8 hectares.

En agriculture biologique (AB, Ecocert) et en Biodynamie (label Biodyvin), nous effectuons une culture naturelle de la vigne sans insecticide, ni produits de synthèse avec des préparations à base de plantes en limitant fortement l'utilisation du cuivre.

Notre objectif est donc de favoriser l'écosystème naturel, afin  de pérenniser l'état général de la plante ainsi que les espèces animales et végétales. Le sol est alors cultivé et ensemencé avec nos préparations et nos composts. Nous avons fait le choix d'aller de plus en plus loin dans la culture du sol, en redynamisant la plante. Nous sommes, depuis le début, animés d'une volonté de laisser s'exprimer au maximum le terroir. Nous pratiquons une taille courte, de façon à obtenir de petits rendements de qualité (en moyenne 25 hl/ha sur l'exploitation), exprimant fortement la typicité minérale de notre terroir. Nous faisons un épamprage très sérieux en mai-juin pour obtenir des grappes bien faites et bien ventilées grâce à la bonne hauteur de palissages.