Origine du domaine

Suite à une reconversion vers la viticulture, Élisabeth et Benoît Jardin ont décidé de s’ installer en 1994 dans le vignoble de Jasnières. De fait, celui-ci présentait de grandes possibilités de par la qualité de son terroir, de ses cépages et l’acquisition des terres plus accessibles sans fortune.

Ils ont donc commencé avec un demi hectare de rouge et augmenté cette surface au fil du temps, pour atteindre aujourd’hui 9 hectares. Cette évolution ne s’est pas faite sans peine, puisqu’il a fallu remettre le vignoble en état, s’agissant de très vieilles vignes pour la plupart.

Ainsi, lorsqu’ils se sont installés, l’exploitation comportait plusieurs cépages rouges : Pineau d’Aunis, Gamay, Cabernet Franc.
Actuellement, le domaine ne commercialise plus que du Pineau d’Aunis en rouge et du Chenin pour nos vins blancs.


 Au départ en « retraite » de Benoît, en 2017, leur fils Adrien, est venu rejoindre le domaine.
Au départ en « retraite » d’Élisabeth en 2019, Julien, leur gendre a rejoint lui aussi les Maisons Rouges.


Depuis 2002, nous avons fait le choix de travailler en agriculture biologique, et acquis la certification en 2007.
En parallèle, nous avons accentué l’élevage sur lies en fûts de chêne, afin d’obtenir des vins plus complexes, plus structurés et surtout de plus longue garde, le but dans cet élevage étant de favoriser plutôt la minéralité du terroir.

Dans cette logique, nous nous sommes engagés en 2009 dans la culture biodynamique sur l’ensemble du Domaine (certifié sous le label Biodyvin), afin de prolonger notre démarche vers une viticulture respectueuse de l’environnement.

Nous continuons à perpétuer le travail commencé dans la recherche des vins fins, minéraux.

Les commentaires sont fermés.